Collecte et Traitement des déchets ménagers
  • Taille du texte: Diminuer -6%
  • Taille du texte: Augmenter +6%

Current Size: 100%

Je réduis la nocivité de mes déchets

Qu'est-ce qu'un déchet dangereux ? Certains produits utilisés quotidiennement en font partie : piles, phytosanitaires, solvants... Des précautions sont à prendre lors de l’utilisation de ces produits et au moment de leur évacuation

 

  Les 6 règles d’or

  1. Protégez-vous ! Portez des gants et mettez un masque si nécessaire.
  2. Stockez toutes ces substances avec précaution : dans des récipients hermétiques, hors de portée des enfants, dans un endroit sec et aéré, à l’abri de la chaleur, de la lumière et de la fumée.
  3. Respectez les doses indiquées par le fabricant.
  4. Conservez les produits dans leurs emballages d’origine : nature du produit, dangerosité, date de péremption et conditions d’emploi y sont mentionnées.
  5. Ne jetez pas vos restes de produits dangereux à la poubelle, dans les canalisations ou la nature et ne les brûlez pas. Ayez le reflexe « déchèterie ».
  6. Certains emballages de produits ménagers, non toxiques, une fois bien vidés, se recyclent (javel, produits d’entretien des sols ...). Ils sont à mettre dans le bac jaune.

Les déchets dangereux utilisés à la maison

Pour le ménage

Détartrants, dégraissants, déboucheurs de canalisation, acide chlorhydrique, décapants pour fours…

Respectez bien les dosages indiqués ! S’il vous reste des produits après utilisation, ayez le "réflexe déchèterie" !

Pour les réduire, pensez aux 4 produits du ménage au naturel : le vinaigre blanc, le citron, le savon noir et le bicarbonate de soude. Grâce à ces 4 produits et des proportions bien dosées, vous pourrez entretenir votre maison sans utiliser de produits nocifs pour l’environnement.

Pour la maison et les loisirs

Néons et ampoules, piles et accumulateurs, cartouches d’imprimantes…

Piles et batteries

Les piles et batteries se recyclent.

Les piles et les batteries contiennent des produits très toxiques. Il est donc important de ne pas les jeter n’importe où et en aucun cas dans la poubelle à ordures ménagères.

Toutes les piles et batteries usagées sont à déposer dans des contenants spécifiques afin d’être recyclées. Pensez donc à les rapporter régulièrement dans les points de collecte, sans oublier celles incluses dans les appareils hors d’usage.

Où déposer les piles et batteries recyclables ?

Lampes

Certaines lampes se recyclent et d’autres pas

Où déposer les lampes recyclables ?

 

 

Les déchets dangereux du jardinage

Fongicides, pesticides, insecticides, herbicides, désherbants, anti-nuisibles, anti-limaces, mort-aux-rats…

Certains produits phytosanitaires utilisés par les jardiniers sont nocifs pour la santé et l’environnement.

Après utilisation, il vous reste des produits ? Ayez le "réflexe déchèterie" !

Privilégiez les méthodes alternatives et familiarisez-vous avec les techniques de l’éco-jardinage : rotation des cultures, compostage, désherbage manuel…

Pour vous y aider, voici la recette du purin d'ortie :
L’utilisation de produits 100% naturels au jardin est un gage de succès pour traiter vos plantes ou pour en faire de l’engrais tout en protégeant la planète.
On peut aussi noter que le purin d’ortie ne coûte pas cher car il suffit juste de posséder un pulvérisateur.
La recette du purin d’orties est très simple :

  • Arracher les orties :
    Mettez-les dans un bac ou dans un seau (évitez absolument un bac en métal)
  • Mélanger avec de l’eau :
    Il faut respecter les doses suivantes.

    Engrais => 1 kg d’orties pour 10L d’eau
    Répulsif => 1 kg d’orties pour 20L d’eau
  • Laisser macérer : 
    1 à 2 semaines en remuant tous les deux jours environ
  • Filtrer la solution de purin d’orties :
    Il ne faut récupérer que le mélange et se débarrasser des résidus d’orties (épandez les sur le compost)
  • Utilisation du purin d’orties en tant que répulsif :
    Pulvérisez sur les plantes avec un pulvérisateur pour l’utiliser contre les parasites
  • Utilisation du purin d’orties en tant qu’engrais :
    Versez-le directement dans la terre tel un engrais liquide, après l’avoir dilué dans l’eau à 10-20%.

source jardiner-malin.fr

Les déchets dangereux du bricolage

Pour la voiture

Huiles de vidange, filtres à huile et gasoil, liquides de frein, antigels, lave-glaces, produits lustrant, batteries…

Les produits issus de l’entretien de la voiture sont des déchets dangereux, apportez-les en déchèterie.

Pour le bricolage

Peintures, solvants, vernis, colorants, décapants, colles, antirouilles, white-spirit, acétone, alcools, essence de térébenthine, dissolvants, diluants…

Bricoler, c’est souvent manipuler des substances dangereuses : protégez-vous avec un masque et des gants.
Bien vidés, certains bidons sont recyclables, mais s’ils contiennent encore des produits… ayez le "réflexe déchèterie" !