Collecte et Traitement des déchets ménagers

Retour à la liste des actualités

  • Taille du texte: Diminuer -6%
  • Taille du texte: Augmenter +6%

Taille courante: 100%

Budget 2019 : investissements

Deux investissements majeurs pour l'année 2019 : l'optimisation environnementale et énergétique de l'Unité de Valorisation Énergétique et la modernisation du quai de transfert de Samoreau.

Les travaux d'optimisation environnementale et énergétique de l'Unité de Valorisation Énergétique (UVE) de Vaux-le-Pénil

Ces travaux ont démarré au mois de mars.

Rappel des 2 objectifs forts :

  • Améliorer l'impact environnemental de l'UVE et anticiper les futures normes européennes
  • Augmenter la valorisation énergétique thermique et électrique de l'UVE

La solution technique pour l'amélioration du traitement des fumées va permettre de diviser par 4 les rejets d'oxyde d'azote (NOx) et ainsi passer en dessous des normes européennes à venir.
Le nouveau traitement des fumées va être complété par un système de récupération de la chaleur des fumées. Cela permettra de passer par une valorisation énergétique globale actuelle de 82 000 MWh/an à 92 500 MWh/an (chaleur + électricité) à partir de 2020.

Coût global de ces investissements : 12 M € HT
Financé par le SMITOM-LOMBRIC avec la participation de l'ADEME : 505 111 € HT

 

Modernisation du quai de transfert de Samoreau

En 2019, le SMITOM-LOMBRIC va moderniser le quai de transfert de son site de Samoreau sur le même modèle que celui de Réau.

Intérêts du projet :

  • Diminution des coûts d'exploitation
  • Division du nombre de camions mis sur la route par deux

Les semi-remorques FMA (Fond Mouvant Alternatif) ont une grande capacité de contenance, l'équivalent de plusieurs bennes de collecte. Sur le quai de transfert de Samoreau, ce sont plus de 25 allers-retours habdomadaires de poids lourds entre Samoreau et Vaux-le-Pénil qui seront évités, soit plus de 35 000 km de moins par an. Cela permettra de réduire notamment les émissions de gaz à effet de serre ainsi que de mutualiser les coûts de transport des déchets par les communes, particulièrement celles les plus éloignées. Cela va permettre le transport des déchets ménagers de 80 000 habitants collectés en porte-à-porte.

Les travaux d'une durée de 8 semaines devraient démarrer durant l'été 2019
Coût global de l'investissement : 385 000 € HT.